Les maladies des plantes, La solution biologique

La lutte contre la cochenille

Dans la lutte contre la cochenille, seuls les methodes biologiques donnebt des résultats satisfaisants sur le long terme. En effet les pesticides et autres produits chimiques (dont certains sont nocifs pour l'environnement) ne parviennent pes a pénétrer les couches de cire qui enveloppe la cochenille.

Tous les scientifiques qui ont étudié le problème s'accordent à dire que la seule solution efficace a long terme d'éliminer ou de reduire la cochenille aux antilles, est la solution biologique: Le prédateur naturel de la cochenille:la coccinelle...

Cette coccinelle à la particularité de se nourir de tous les stades d ela cochenille de l'hibiscus. Elle mange en effet aussi bien les oufs, les larves et les adultes de la cochenille et est très efficace.

La population de coccinelles va s'auto-reguler c'est a dire qu'une fois relachée dans un perimetre donné elle va persister meme lorsque la cochenille aura presque disparue et elle va maintenir ainsi la population en dessous du seuil de nuisance. Une fois son travail accompli la coccinelle émigrera vers des lieux ou elle trouvera a nouveau sa nourriture préférée sans aucune modification du milieu naturel ou de l'écosysteme.

Références citées

1.Matilde-Ferrero D et Etienne J. 1996 Présence de la cochenille Maconellicoccus hirsutus à Saint Martin (Hemiptera, Pseudococcidae) Revue fr. Ent. (NS) 18 (1):38

2.William D.J. 1996A brief account of the hibiscus mealybug Maconellicoccus hirsutus (Hemiptera, Pseudococcidae) a pest of agriculture and horticulture, with descriptions of too related species from southern Asia.Bulletin of Entomological Research, 86 : 617-628